Le Château

La Chaux est actuellement une entité qui se compose de quatre ensembles construits dont le hameau du château qui a accueilli dès le Moyen-Âge une série de fonctions : religieuse, militaire, seigneuriale puis agricole. La commanderie était implantée dans le hameau. Ce lieu, devenu château, est chargé d'histoire : c'est un lieu unique dans le canton de Vaud. En raison de son riche passé historique, le périmètre du Château constitue aujourd'hui une région archéologique de grande importance, abritant les vestiges d'un château-fort médiéval, d'une église ainsi que de bâtiments annexes, tels que tours, loges, grenier, et pigeonnier.
Avec l'arrivée des bernois en 1536 et la Réforme, la Commanderie fut sécularisée et devint château. Il passa en différentes mains au cours de l'histoire et petit à petit les vestiges de la Commanderie disparurent.
En 1841, le domaine fut séparé en trois parts. Deux fermes furent reconstruites.  A l'est du hameau devenu agricole, le moulin, siège d'activité industrielle jusqu'au début du 20ème siècle, a abrité conjointement et successivement un moulin, une scierie, une huilerie et un battoir, avant de subir d'importantes transformations dans les années 70, effaçant la plupart des traces de son passé.
Le château, transformé en maison de campagne, probablement en 1676, selon la date figurant sur le linteau de la porte d'entrée, a fait l'objet d'une mesure de classement au titre des monuments historiques du canton de Vaud en 1960.  Il n'est pas le château-fort des Templiers. Deux incendies successifs, en 1947 puis en 1961, ravagèrent la toiture et le rural. Il ne reste des grandeurs passés que la façade orientale de type gothique flamboyant (ou gothique finissant) qui indique une construction médiévale.